Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Touristes

  • : Cap sur le Nord
  • Cap sur le Nord
  • : Seb et Clément, deux ornithos, partent découvrir la Scandinavie à pied. Le point le plus septentrional d'Europe est leur objectif.
  • Contact

Recherche

21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 10:30

Accéder à ces îles n'a pas été simple! Il nous aura fallu 3 jours de stop pour relier Havøysund à Svolvaer... Des heures d'attentes interminables à voir défiler des files entières de touristes aux véhicules plus que chargés qui ne nous prennent pas... La plus grosse galère en stop du voyage, sans aucun doute. ça nous change du Finnmark où on était toujours pris très rapidement!

On traverse une région de fjord super sympa. Original de pouvoir admirer la mer et des glaciers en même temps. Ici les routes longent les côtes et les détours pour contourner les fjords sont interminables. Les montagnes à 1500m d'altitude se jettent directement dans la mer:

 

Lofoten 0552

 

On finit sur un bon coup de chance avec Morten, un commendant d'un escadron de tanks de l'armée norvegienne super sympa qui part en vacances dans les Lofotens et avec qui on fait les 4 dernières heures de route! Juste au moment où on allait abandonné l'idée d'aller sur ces îles.

On voit notre 1er contrôle radar en 7 semaines de voyage! En effet, si les sanctions en cas de non respect du code de la route sont très lourdes, les contrôles sont presque inexistants.

Morten nous dépose à Svolvaer vers 21h30 et là, pas de doute, on est bien dans un endroit touristique. Des restos blindés de touristes, des bateaux pour emmener des touristes en safari baleine et pygargue à des prix exorbitants, une office de tourisme ouverte jusqu'à 22h00! Et... pas d'endroit pour planter la tente; On finit par se poser dans un petit parc au moment ou la bruine redouble d'intensité. Le réveil du lendemain est tout aussi humide!

Quand on veut quitter cette ville en direction de la pointe des Lofotens en début d'après midi, on réalise deux rêves d'autostoppers en 1h00:

Une belle norvegienne nous prend en stop dans son camion Volswagen. La première en 7 semaines... bon elle nous conseil un resto où on peut goûter de la baleine... à 170 Nok (22 euros) l'entrée!

Et un peu plus loin un mec nous prend en stop dans son gros camion américain chevrolet à la déco méga kitch. Un petit rock de woodtock en fond sonore parfait l'ambiance made in USA.

On fait nos touristes et on visite le village de Henningsvaer, très joli avec ses séchoirs à morues qui trônent sur chaque endroit plat à proximité du port:

 

Lofoten 0558

 

Les nuages restent accrochés aux sommets:

 

Lofoten 0555

 

Pour notre dernier soir de camping du voyage, on se fait bouffer par les midges... la première fois du voyage! Au réveil la météo reste inchangée et on se résigne, on ne verra pas les Lofotens sous le soleil!

On avance par étapes jusqu'à Å, le village au nom le plus court du monde. C'est aussi le village à la pointe des îles Lofotens, là où finit la route et où s'entassent les touristes. C'est quand même très beau il faut bien l'avouer, avec ce petit port de pêcheur aux maisons rouges:

 

Lofoten 0592

 

On à toujours pas saisis l'exacte prononciation du nom. Un intermédiaire entre "O" et "Eu", ça laisse Clément perplexe:

 

Lofoten 0674

 

Un petit musée sur la pêche dans le village. ça parle de la morue bien sûr mais aussi de la chasse à la baleine. Et oui, la Norvège est un des deux derniers pays au monde à avoir le droit de chasser les cétacés...

 

Lofoten 0652

 

Lofoten 0653

 

Bon et ça y'est. Une grande nouvelle pour ses millions de fans... On a retrouvé le Capitaine Guibert en colère, il est revenu du royaume des morts pour enter la câche aux trésors!

 

Lofoten 0654

 

Et on profite à fond de nos dernières colonies de mouettes tridactyles sur les maisons... une ambiance géniale:

 

Lofoten 0708

 

Lofoten 7504

 

Lofoten 0688

 

Lofoten 0640

 

Les premiers jeunes volants gravitent encore autour des colonies:

 

Lofoten 0758

 

Les goélands bruns de la sous-espèce intermedius se rencontrent de plus en plus fréquamment quand on va vers le sud des îles:

 

Lofoten 0770

 

Et ça y est, à 19h30, on prend le ferry entre Moskeness et Bodø pour rentrer en France. Fin du voyage. On quitte les Lofotens comme on les a trouvées... sous les nuages. La traversée est très calme et mis à part un grand labbe et notre dernier macareux, on ne verra rien du tout pendant les 3h30 de traversées pour rejoindre le continent!

 

Taill

Partager cet article

Repost 0
Published by capsurlenord
commenter cet article

commentaires

Anton 22/07/2012 20:34

juste jaloux